Ouvrage traduit de l’anglais par Laurence Brottier

Format livre 14 x 20 cm

Nb de pages : 320

ISBN : 978-2-924834-36-7

Prix : 31,95

Format ePub

Prix : 21,99

ISBN : 978-2-924834-37-4

Format PDF

Prix : 21,99

ISBN : 978-2-924834-38-1

En librairies le 23 août 2022

Phénoménologie queer

Orientations, objets et autres

par Sara Ahmed

En se concentrant sur l’aspect « orientation » de l’« orientation sexuelle », Sara Ahmed examine ce que signifie pour les corps le fait d’être situés dans l’espace et le temps. Les corps prennent forme lorsqu’ils se déplacent dans le monde en se dirigeant vers ou loin des objets et des autres. Être « orienté » signifie se sentir chez soi, savoir où l’on se trouve, ou avoir certains objets à portée de main. Les orientations affectent ce qui est proche du corps ou ce qui peut être atteint.

 

Selon Sara Ahmed, une phénoménologie queer révèle comment les relations sociales sont organisées dans l’espace, comment la queeresse perturbe et réordonne ces relations en ne suivant pas les chemins acceptés, et comment une politique de désorientation met à portée de main d’autres objets, ceux qui pourraient, à première vue, sembler dérangeants.

 

Dans cet ouvrage fondateur de la réflexion sur le genre écrit en 2006, Sara Ahmed propose qu’une phénoménologie queer puisse étudier non seulement comment le concept d’orientation est informé par la phénoménologie, mais aussi l’orientation de la phénoménologie elle-même. En développant un modèle queer d’orientation, elle combine des lectures de textes phénoménologiques – de Husserl, Heidegger, Merleau-Ponty et Fanon – avec des idées tirées des études queer, de la théorie féministe, de la théorie critique des races, du marxisme et de la psychanalyse.

 

Grâce à Sara Ahmed, la phénoménologie queer a orienté la théorie queer dans de nouvelles directions audacieuses qui éclosent aujourd’hui.

 

Née en 1969, Sara Ahmed est une écrivaine féministe et chercheuse indépendante de nationalité britannico-australienne. Elle travaille à l’intersection des études féministes, queer et raciales, notamment sur la façon dont le pouvoir est assuré et remis en question dans la vie quotidienne et les institutions. Elle a démissionné en 2016 de l’université Goldsmiths de Londres, où elle enseignait les études raciales et culturelles, pour protester contre l’inaction de l’administration vis-à-vis du harcèlement sexuel. Elle a publié de nombreux ouvrages, dont Living a Feminist Life (2017), également à paraître aux Éditions de la rue Dorion.

Dans notre catalogue…